Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Venez présenter à tous vos créations personnelles
Avatar de l’utilisateur
Viviane
Ori Sensei
Messages : 1648
Enregistré le : 30 mai 2011, 14:14
skype :
Localisation : Toulouse
Contact :
Status : Hors ligne

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar Viviane » 06 oct. 2016, 16:40

J'ai emprunté sa célèbre phrase à Lavoisier pour sa sonorité poétique, et non dans le but de commencer un cours de chimie. Je m'en excuse auprès des esprits scientifiques qui liront ce message :D

Récemment, j'ai dû réfléchir un peu à la façon de définir un créateur en origami. C'était dans un petit groupe de discussion, et les échanges avaient lieu en anglais, qui n'était pas la langue de la plupart des locuteurs, ce qui ne simplifie pas les choses. Il fallait s'entendre sur un critère objectif, et clair. Je pense que le résultat auquel nous sommes parvenus n'est pas parfait. Peu après, j'ai reçu un message de notre précieux Michel Grand qui m'informait que l'un de mes modèles avait déjà été trouvé par un autre plieur de papier. Il s'agit de l'escargot que j'ai inventé en 2015.

.

Voici le lien vers le diagramme de Masatsugu TSUTSUMI paru dans le magazine de la NOA n° 358 en 2005 où l'on apprend que le modèle a été créé en 1998

http://www.daiyoshiko.com/work/work1106.html

Malgré une formation bien différente des cornes et de la coquille, c'est la même démarche (variation sur la boîte traditionnelle étoilée) avec le super changement de couleur de la coquille. Dans le domaine des pliages simples et logiques, il est fréquent que plusieurs plieurs aient la même idée, parfois en même temps.

Dans mon cas, c'est arrivé bien souvent :

- La fleur modulaire (Fleur pour Ilse) trouvée par Yara Yagi

.
- Le coquelicot, trouvé par Naomi Hon'iden (très proche) et Aurèle Duda (identique, non publié)

.
- La feuille d'automne, trouvée par David Donahue

.
- L'éléphant de fête, trouvé par Stefan Weber (très proche)

.

- La boîte à base rhombique, trouvée par Carmen Sprung (non publié)

.

Une autre trouvaille inestimable de Michel Grand, la Femme d'autrefois utilise une technique comparable à un jeu de papier transcrit dans une revue de 1928 (voir la page 291)
https://books.google.fr/books?id=yt4DAA ... &q&f=false

.

Mais dans le domaine des pliages plus complexes, la véritable invention est tout aussi rare. La technique et le sujet choisis sont rarement créatifs, originaux, ils sont une reprise de pratiques connues, avec de petites variations.

Alors finalement, où est la création en origami ? Le choix du papier ? L'ambiance ? Pour moi, le mystère reste entier.

:wink:

Edit : j'ai oublié l'arbre

.

Trouvé par Edgar
https://www.flickr.com/photos/edg82/196 ... 42647@N05/

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 07 oct. 2016, 11:26

Viviane

Tout d'abord en tant que chimiste de formation j'approuve totalement ta reprise de la célèbre phrase de Lavoisier qui a tout autant de sens dans d'autres domaines et d'autant plus dans notre art.

Qu'est ce qu'un créateur ?
Tous ces modèles que tu as créé et qui l' ont été (malheureusement ou pas ? ) ultérieurement n'en font pas moins de toi une créatrice . tu n'as pas copié un diag , tu as bien retrouvé une séquence qu'un autre a créé avant , il a été un créateur , et toi aussi .
Notre art a toujours été très proche de l'art de la musique, sur plusieurs points, comme le point du "référencement" ( suis pas sur que ce soit le bon terme) j'entend par là que la musique est un enchaînement de notes et cette structure fait qu'elle peut dans le temps être retrouvé par un tiers , cela a été le cas et se trouve être problématique dans notre système capitaliste ou tout est notion de propriété.

Dans la même veine notre art est issu de séquences d’enchaînements de plis qui peuvent aussi être retrouvé par un tiers en d'autres temps .
Cela n'enlève rien à la notion de "création/ créateur" mais est problématique du point de vue de la notion de propriété dans notre système capitaliste.

A qui appartient quoi ? la terre nous appartient à tous ( j'ai envie de penser cela) donc si l' on prend le coquelicot de ta création de je sais plus quelle date et celui de Naomi Hon'iden , de mon point de vue vous en êtes tous les 2 créateurs à différentes époques.

Doit on vraiment définir qui en est le seul propriétaire ? juste parce que il y aurait avec la notion de temps un premier et un second ? Je n'en suis pas persuadé mais comme nous tous ici, je vis dans ce système capitaliste, et de plus je créé, et par conséquent je peux être tiraillé entre ma position universel d’être humain et le partage et la notion de propriété pour ce qui est de mes "œuvres / enfants". .

J'ai eu le cas pour mes œuvres de type intermédiaires comme le chat ou d'autres types de séquence à l' intérieur d'autres modèles.
J'ai moins la problématique bien évidemment pour les modèles dit complexes.

Et je suis persuadé que beaucoup dans la communauté n'oseraient pas dire de grands plieurs reconnus qu'ils n' ont pas été créateurs car ils ont utilisé la séquence d'autrui ou une modification d'un modèle d'autrui.

Je pense donc que toute personne qui viens de , sans copier un diag / cp, réaliser un nouveau modèle ( pour autant que celui ci soit reconnaissable , expressif,... ) est bel et bien un créateur . (sans prendre en compte la définition strict du dico qui est obligatoirement restrictive : personne qui donne naissance à quelque chose.)

Il faut clarifier avant tout la différenciation avec la notion de propriété/ propriétaire , et se positionner vis à vis du système .
Suis en train de me demander si cela appartient déjà à quelqu'un ou si ma création a déjà été créé ultérieurement ?

bonne journée
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 07 oct. 2016, 11:29

Je me souviens à l' instant de Guillaume Denis qui avait eu la même démarche d' échange en créant en parallèle un modèle de raie identique en structure que je sais plus qui ( quyet ?) et qui avait fait en sorte que les 2 modèles soient publiés en même temps : bonne échanges de procédés entre 2 Créateurs .
Ils n' ont pas cherché à savoir qui était le propriétaire premier , mais ont accepté de l’être ensemble et d'en faire un travail en commun , et cela est fort positif.
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 07 oct. 2016, 11:43

Ce troisième post pourra être pris comme hors sujet !
Je me rend compte aussi, en ayant dit une bêtise dans mon 1er post, que tout ceci est affaire de philosophie de "soi" :

j'ai écrit :
"je peux être tiraillé entre ma position universel d’être humain et le partage et la notion de propriété pour ce qui est de mes "œuvres / enfants"."
Hors on a beau être le créateur de son enfant , celui ci n'est pas un objet et a une vie propre , il ne nous appartient donc pas ( je reprend quelquefois les gens sur leurs termes : ce sont MES enfants / c'est MA femme etc ...) (est ce du au système ? )

Si on considère des œuvres réalisées par nos soins comme nos créations sans pour autant en arrivé à l' extrême avec le terme enfant, est ce qu elles nous appartiennent vraiment ?
De Vinci en ayant ses tableaux chez lui pouvait penser qu'elle lui appartenait , hors aujourd hui cela appartient soit au Louvre soit à la communauté mondiale. Encore une notion de temps dans cette affaire . ( et donc de dimension ).
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 07 oct. 2016, 12:51

Autre point de vue qui n'a pas pour but d' éluder la question d' origine du post :
l' important est aussi de se faire plaisir en général et autant dans ses passions , loisirs etc ...
Si créer est un plaisir alors faisons le sans se poser de questions sur la paternité du modèle créé et sur la pertinence de se sentir un créateur, ou de se sentir le propriétaire universel de celui ci .
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
Viviane
Ori Sensei
Messages : 1648
Enregistré le : 30 mai 2011, 14:14
skype :
Localisation : Toulouse
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar Viviane » 08 oct. 2016, 08:28

Oui, quand on aborde le sujet de la création, tout se mélange un peu :wink:

C'est à chacun de nous de démêler la pelote de ficelle. En ce qui me concerne je divise à peu près comme ça :

1 - L'expérience vécue au moment de la création. On peut résumer par : je trouve quelque chose, je fais quelque chose que je n'ai jamais vu/connu/fait auparavant. C'est très riche en émotion, personne ne peut me l'enlever, mais en fait je ne peux vraiment partager cette expérience avec personne non plus, même avec les plus proches de moi, alors, ce n'est pas utile d'en parler, je dirais même que ce n'est pas très gentil...

2 - La propriété intellectuelle : là c'est quand il faut défendre ses droits, ses publications, sa carrière, ses revenus financiers. Je laisse ce sujet à d'autres, n'étant qu'amateur. En général, je trouve plus élégant de mentionner la source de ses idées, de ne les voler à personne, même dans un autre domaine que l'origami. Si je m'inspire d'un peintre, d'un cinéaste, je préfère le dire d'entrée :wink:

3 - Le fait d'apporter à l'histoire/la communauté/la technique quelque chose de neuf. (C'était le sens de mon titre).

4 - Je retranscris ici les retours qui m'ont été faits sur Flickr. Je trouve ce réseau très intéressant, parce qu'il permet d'élargir le cercle hors de la francophonie et hors de l'origami. Des échanges riches et constructifs y ont lieu également, même si le plus souvent ce sont les simples et enthousiastes encouragements (moi j'adore :D ).
Robin Scholz au nom des plieurs de tessellations, me dit qu'on ne fait que "découvrir", le concepteur c'est l'ensemble des lois géométriques... Il dit aussi que dans le cas de l'escargot, il y a 2 auteurs indépendants. (Et peut-être d'autres, inconnus).
Ryan MacDonell, parle au nom des plieurs minimalistes, il dit qu'on "redécouvre", et il évoque d'autres commentaires qui parlent de "tomber par hasard" (stumbling : trébucher sur) sur un modèle.

5 - Et le créateur est-il un artiste ? Et l'interprète est-t-il un artiste ? Nous tournons toujours un peu autour de ces questions et elles tournent toujours un peu autour de nous...

Et voilà :D

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 08 oct. 2016, 09:34

:) bonjour Viviane

Viviane a écrit : C'est très riche en émotion, personne ne peut me l'enlever, mais en fait je ne peux vraiment partager cette expérience avec personne non plus, même avec les plus proches de moi, alors, ce n'est pas utile d'en parler, je dirais même que ce n'est pas très gentil...

Une sorte d' égoïsme : ce plaisir c'est le mien NA , pas forcement volontairement méchant non plus . On a tous le droit à nos moments égoïstes , nous ne sommes que de petits humains sur une petite planète.

Viviane a écrit :2 - La propriété intellectuelle : là c'est quand il faut défendre ses droits, ses publications, sa carrière, ses revenus financiers. Je laisse ce sujet à d'autres, n'étant qu'amateur. En général, je trouve plus élégant de mentionner la source de ses idées, de ne les voler à personne, même dans un autre domaine que l'origami. Si je m'inspire d'un peintre, d'un cinéaste, je préfère le dire d'entrée :wink:

Petite pensée pour les Oiseaux se cachent pour mourir" ?
D'un point de vue du " j'ai un pied dans le système" , je suis d'accord ...

Viviane a écrit :3 - Le fait d'apporter à l'histoire/la communauté/la technique quelque chose de neuf. (C'était le sens de mon titre).

Difficile pour nous , on arrive un peu tard ; comme exemple : je n'ai jamais dit que j'ai dans certains modèles le reverse rabbit ear , oreille de lapin inversé. Parce que de mon point de vue je pense que d'autres l' ont peut être utiliser , même si je ne l'ai jamais vu dans un diagramme. Parce que je pense que je ne suis rien , alors je n'en parle pas , je préfère plier et apporter mes modèles à l'histoire/la communauté.

Viviane a écrit :5 - Et le créateur est-il un artiste ? Et l'interprète est-t-il un artiste ? Nous tournons toujours un peu autour de ces questions et elles tournent toujours un peu autour de nous...


Assurément le créateur est un artiste et cela s'applique à tout :
la cuisine
le jardinage : pourquoi pas ?
je dit toujours :
Tout est art , c'est la manière de faire qui le détermine !
un scientifique peut travailler artistiquement.
un exemple que je n'aime pas mais en mon sens il est vrai :
-un politicien manie l'art de parler ( d'embobiner) , l'art d'embobiner , triste art mais art quand même ...

L' interprète est aussi un artiste , il n'est pas un créateur mais il est à sa mesure , à sa manière un artiste interprète , des exemples connus :
Johnny Hallyday , je n'aime pas du tout ce qu'il fait à part, en me forçant, 2 chansons , il' n’écrit pas ses textes mais il les interprète et à priori même si moi je suis pas fan, d'autres le sont , donc il le fait bien , il est reconnu comme artiste interprète.
Dans notre art nous avons Papygami qui est un excellent artiste interprète ! il l'est non pas seulement dans la manière de bien retranscrire un modèle mais aussi dans kla manière de le mettre en valeur .

Bonne journée.
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
Viviane
Ori Sensei
Messages : 1648
Enregistré le : 30 mai 2011, 14:14
skype :
Localisation : Toulouse
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar Viviane » 09 oct. 2016, 23:40

Ça se confirme : ma question est interprétée comme une étude sur la propriété intellectuelle, alors que je voulais parler d'innovation !

Je résume ici les nouvelles interventions sur Flickr, pour archive :

Rui Roda qui consacre le plus clair de sa galerie aux autres plieurs de papier, alors qu'il est lui-même un créateur au style affirmé, pense que le modèle a 2 auteurs, et c'est tout. C'est le point de vue généreux et enthousiaste :D

C'est Ioana Stoïan qui fait intervenir une notion nouvelle : pour elle, le modèle n'a pas de copyright, mais le diagramme oui. Autre élément important : il ne faut pas mettre de frein à la créativité, il ne faut pas que l'antériorité devienne un souci...

Bon, eh bien nous trouverons une autre occasion de discuter d'innovation :wink:

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 10 oct. 2016, 09:32

Mes ecrits , ma pensée et ma personne toute entière vont dans le sens de Rui Roda et de Ioana Stoian : J'ai précisé que:
- je suis contre la notion de propriété , donc de copyright.
- qu'un modèles peut bien avoir plusieurs propriétaires tel mon exemple de Guillaume Denis et Quyet !

Je ne vois pas ou tu as confirmation dans mon dernier post d' une mauvaise interprétation de ma part du fait que je ne fais que répondre point par point à ton post précédent en les numérotant bien d'ailleurs.

Si l' on remonte le fil j'ai pris soins de détailler au départ la différence entre les 2 points que sont la création/innovation et la propriété pour bien affirmer que j’étais contre la propriété et pour la création "multi-créateurs originels" et ainsi pouvoir participer à cet échange en connaissance de cause.

Pour l' innovation j'ai donné ma vision des choses et ce à plusieurs reprises, ici et bien avant ici:
quand j'ai créé "Zorg" , il s'agissait bien de dire qu'une énième girafe n’était plus pour moi suffisant en terme d' innovation , que l'art de l' Origami permettait autant que la peinture et un tableau de Jérôme Bosch, voir plus puisque nous agissons en 3D comme la sculpture et que j'ai donc amené dans cette voie les illusions d' optique dans la continuité du travail de Herman Van Goubergen .
Cette idée de l' innovation que je partage avec un ami précieux en la matière depuis plusieurs années,Victor, et qui a tenté de présenter son besoin d' innovation lors d' une convention lyonnaise ( peut être maladroitement) et qui, si je me souviens a subi une déconvenue par ceux qui ne voulaient pas sortir l' origami de son tiroir ludique. Ce jour là peu de gens ont compris le sujet : l' innovation.

Je ne doute pas que tu trouveras
Viviane a écrit : une autre occasion de discuter d'innovation
si tu ne souhaite pas continuer cet échange avec moi .
Bonne journée .
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
Viviane
Ori Sensei
Messages : 1648
Enregistré le : 30 mai 2011, 14:14
skype :
Localisation : Toulouse
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar Viviane » 10 oct. 2016, 10:10

Euh... comme je l'ai dit, je suis d'accord pour continuer à discuter :D

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 10 oct. 2016, 10:17

Pour ceux et celles qui voudraient inter-agir dans cet intéressant sujet, Viviane a intitulé :
"qu'appelle-t-on création en origami ?"
mais voulait parler d' innovation !

Création : une œuvre réalisée par un artiste, Action de créer une œuvre originale ; production originale, œuvre créée par une ou plusieurs personnes

Innovation : L'innovation est le processus consistant à innover, c'est-à-dire à chercher à améliorer constamment l'existant de façon radicale. C'est un changement dans le processus de pensée visant à exécuter une action nouvelle.

Comme précisé dans mon 1er post notre art est similaire à l'art de la musique et de ce fait utilise des règles pré-établies.
( règles pré-établies : quesaquo : les bases géométriques qui sont les repères à toute une succession de pli eux même basés sur des règles mathématiques et géométriques : diagonales, médianes, divisons de segments, division d'angles etc ...comme un musicien utilisant un LA pour un LA)
Ce "Référencement" amène à refaire ce qui a déjà était fait ( la redécouverte n'est pas une mauvaise chose :D )

Donc quelques exemples d' innovations :
-crumpling : bien que Vincent l' utilise de manière technique et non pas sauvage , c'est à dire autour des règles pré-établies du solfège.
le pli courbe : masque de Eric Joisel , Giang Dinh , attention il ne s'agit pas de modelage sur un modèle plié avec les plis de base du solfège mais bien de pli ayant une vie propre.

Est ce que Créer un nouveau modèle est une innovation ??? voir mon précédent post pour ce qui me concerne.
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 10 oct. 2016, 10:22

Viviane , si je ne dis pas de bêtise tu es aussi musicienne ?

Sans vouloir sortir du sujet :
je compare beaucoup comme tu peux le voir à la musique ici , mais toi : connais tu un véritable exemple d' innovation en musique , une chose qui sortirait du solfège ( do ré mi fa sol la si etc ...) Cela me semble impossible en musique (sauf avec des couac :lol: ) alors que vu mes exemples au dessus l' origami l'a déjà permis.
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
tudor
Ori Master
Messages : 850
Enregistré le : 11 oct. 2006, 14:15
skype :
Localisation : Metz
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar tudor » 10 oct. 2016, 21:58

C'est un sujet assez récurent, et on arrive pourtant toujours à en exposer des facettes nouvelles. :-) J'aime bien la présentation par les images (de pliages) du premier post, c'est plus concret.

Dans le monde technique et scientifique, il est attendu de se référer scrupuleusement aux découvertes antérieures, et il est très mal vu de présenter une "découverte" qui aurait déjà été publiée par d'autres. Dans les domaines artistiques, au contraire (et c'est tant mieux pour eux), on considère souvent que les gens sont influencés par des courants artistiques et que leur travail est le résultat de nombreuses influences en plus de la contribution intrinsèque de la personne. Cela permet de désamorcer pas mal la question à mon sens.

Les modèles du 1er post partagent des traits communs, on n'est pas étonné qu'ils soient réalisés par une seule personne. Ce n'est pas le cas des modèles similaires trouvés par d'autres (qui chacun ressemble, peut-être, aux autres modèles de leur créateur). Chacun est donc créateur de sa version.

J'ai lu je ne sais plus ou un article sur l'originalité (dans l'art mais plus largement dans les activités humaines). Il y était fait référence à l'approche historique de l'apprentissage des "arts", où il était attendu du disciple assidu de reproduire avec détail le travail des prédécesseurs. Si l'on était en mesure de reproduire les dessins de Léonard de Vinci avec une grande véracité, c'était un grand accomplissement. Après, si l'on avait des grandes aptitudes on pouvait aller plus loin et développer un style original. Mais personne ne s'offusquait si l'on continuait à vivre de son art en travaillant "à la manière de". De nos jours, les machines et les robots peuvent reproduire un grand nombre d'activité créatives, et on peut scanner un dessin de Léonard pour 10 centimes dans un bureau de Poste. Alors, on attend des humains de créations d'un niveau supérieur, des innovations sans cesse (puisque les innovations de la semaine dernière sont déjà reproduites par des machines)... je pense que cela y est pour quelque chose dans la course en avant de notre époque.

C'est donc plus que rassurant que de braves gens plient du papier au risque de retrouver un truc qu'avait déjà plié quelqu'un d'autre avant eux, sans qu'ils se connaissent.

Bonne nuit, et continuez comme ça :)

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 11 oct. 2016, 09:11

(J'ai pris soin de différencier création et innovation mais il me semble que pour innover il faut créer ?
Et qu'en terme d' interprétation une modification d' une création n'est pas une innovation ?

Un point d' interrogation suggère une question et donc des échanges .)
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 11 oct. 2016, 09:12

L' innovation .

Quand on me demande comment j'accède à la Création je répond que pour ma part il s'agit d' expérience !
Je plis depuis 20 ans à l' heure actuelle et toute cette expérience accumulée me permet de créer aisément aujourd hui .
J'ai commencé à créer au bout de 3 ans si je me souviens bien mais après avoir déjà pas mal plié sur les bases traditionnelles .
J'ai tendance à penser que j'ai accédé facilement à la création pour 2 raisons :
-esprit créatif et donc envie de faire naître.
-mon 1er pliage je l'ai trouvé seul ( la grue) en essayant de la replier sans modèle donc non pas copiage d' un diag mais compréhension du sujet

CEPENDANT , après ces 3 premières années je suis tombé sur les bouquins de Peter Engel (une mine d' or d' histoire, de Philosophie, John Montroll etc ...) Passionné j'ai donc ingurgité par la pratique , comme j'ai tendance à le dire : x années non stop tous les jours. C'est ainsi que j'ai acquis par dessus mon esprit créatif et ma compréhension du sujet les bases issues du savoir d'autres plieurs par le biais de leurs livres.
J'ai compris (trop tard ?) que si je devais être réellement un créateur avec son propre style je devais me débarrasser du savoir des autres : depuis ces 3 dernières années j'ai complètement arrêté de plier un modèle de quelqu'un d'autre.

de mon point de vue mon cas, mon travail, mes œuvres, ne sont pas sujet à l' innovation !

Parce que mon travail est issu de l' expérience je me laisse supposer qu'il n' y a rien de novateur dans celui ci mais qu'il est issu du travail collectif de l' humanité ( nos prédécesseurs origami ici ) tel nos instit , prof etc nous enseignent , nous connaissons ce savoir transmis, nous n'en sommes pas les "re-découvreurs"

s'il doit y avoir des novateurs ont pourra assurément citer les pionniers :
Isao Honda /Akira Yoshizawa / Neal Elias / Fred Rohm / Samuel Randlett / année 70/80 il me semble. ( en dehors du fait qu'ils aient appris les bases tradi j'entend)

Aujourd hui si l' on prend mes ecrits : y a t'il vraiment un créateur qui n'a pas appris de ses pairs ?
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum

Adam
Ori Sensei
Messages : 1008
Enregistré le : 18 août 2015, 22:24
skype :
Localisation : La Ville
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar Adam » 11 oct. 2016, 12:31

madfolder a écrit :Aujourd hui si l' on prend mes ecrits : y a t'il vraiment un créateur qui n'a pas appris de ses pairs ?


Peut-être dans des contrées défavorisées, sans internet, et où l'origami n'est pas développé ( pas de livres ni d'enseignants).
L'absence d'apprentissage est sans doute source d'innovation (du moins je le pense).

Avatar de l’utilisateur
rouchka
Ori Master
Messages : 565
Enregistré le : 08 mars 2014, 22:01
skype :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar rouchka » 25 nov. 2016, 10:58

Je trouve le mot "Designer" plus approprié que "Créateur"
"C'est en sciant que Léonard devint scie."
Francis Blanche

Avatar de l’utilisateur
madfolder
Ori Sensei
Messages : 2518
Enregistré le : 02 mai 2009, 16:48
skype :
Localisation : ZORG / replis interstellaire en Normandie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu'appelle-t-on création en origami ?

Messagepar madfolder » 25 nov. 2016, 11:11

Je pense que pour autant on ne peut exclure les termes de créateur/ création .
puisque :
"Aujourd hui si l' on prend mes ecrits : y a t'il vraiment un créateur qui n'a pas appris de ses pairs ?"
On pourrait citer Mozart, Rubens, Pythagore, Einstein etc ... ils ont tous eu comme nous des gens pour leur apprendre les bases et ces gens sont devenus Créateurs en dépassant ces bases mais ils ont bien acquis un savoir d'autrui avant , comme nous tous dans la vie à la base de nos éducations.

On ne peut donc exclure le fait qu'un plieur soit un créateur .

Le mot Designer est en français : concepteur ( voir wiki : une personne qui imagine et réalise) , tout cela n'est que le jeu des mots pour dire au final à peu près la même chose non ? :D

Toujours des histoires de termes et de définitions tout ça .
Je rejoind surtout Viviane sur le principe de l' "innovation/ novateur" comme j'ai expliqué plus haut
La poésie s' écrit sur le papier. Chez nous, le papier devient poésie !
le plieur fou

ma page forum


Retourner vers « Créateurs, créations »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré